Alain JACQUEMART – Vous n’êtes pas ce que vous croyez être : réalisez votre véritable nature

Alain JACQUEMART – Vous n’êtes pas ce que vous croyez être : réalisez votre véritable nature – l’essence du témoignage de Bernard harmand. Les Deux Océans. 347 pages. 21 euros.

http://www.editions-tredaniel.com/vous-netes-pas-ce-que-vous-croyez-etre-p-7617.html

Editeur : Ce livre a une ambition modeste mais réelle, celle de permettre à un Chercheur spirituel contemporain de mener à bien sa recherche en se dépouillant de préjugés trop encombrants afin de lui permettre de retrouver la légèreté d’une liberté qui n’est pas à confondre avec un laxisme complaisant mais qui est absolument nécessaire pour une recherche véritable. Son titre volontairement paradoxal montre en lui-même toute la finesse et l’exigence de la Recherche. Pour cela l’auteur explore et met en valeur le témoignage de Bernard Harmand, l’une des rares personnes en Occident ayant  » Réalisé sa Vraie Nature  » et n’étant plus identifiée à aucune fonction, y compris celle de Maître ou d’enseignant. Il n’a que faire de ces titres qu’il s’est toujours vivement opposé à endosser, refusant de faire des conférences, des stages, des livres, des Satsangs. Alain Jacquemart, pour le côtoyer depuis maintenant neuf ans, peut témoigner que c’est un « Etre libéré », les événements extérieurs n’ayant plus prise sur lui. La seule concession qu’il accepte est le témoignage. Après le premier livre publié aux Deux Océans qui retraçait son parcours de vie, ce nouvel ouvrage a pour but de « fixer » sans le momifier, l’essentiel de ce témoignage. Il aidera, tous les chercheurs sincères dans ce qu’il a d’universel, à progresser, chacun selon ses moyens. Bernard Harmand a toujours dit à l’auteur qu’il fallait rester vrai, ne faire aucune concession sur cette « Merveille de la Réalisation » comme il l’appelle et il pense que tout chercheur véritable et sincère est à même de trouver la voie juste. Les sujets abordés sont très divers et permettront à chacun de trouver des points de réflexion intense sur la vie, la mort, l’Amour, le sens du monde, la souffrance, la recherche, la religion… Bernard n’utilisant pas la langue de bois, certains aspects pourront choquer, mais n’est-il pas enivrant parfois d’être décoiffé par un vent salutaire ?

*** Mon Avis ***

Attention ! Explosif ! Une pensée qui atomise la doxa spirituelle du XXIème siècle

 

« Il faut tout faire par Amour : au seuil de la vie, seul l’Amour demeure ! » : Elisabeth de la Trinité a profondément marqué l’oeuvre suprême de Bernard Harmand.

 Après en 2014 le premier livre d’ Alain JACQUEMART – Tout par Amour : la quête spirituelle de Bernard Harmand, celui-ci fait oeuvre de salut public en publiant ce second ouvrage au sujet de Bernard Harmand.
 Rappelons-le, ce dernier ne se considère pas maître, enseignant, instructeur, guru de qui ou quoi que ce soit : il témoigne. Il continue ici, dont l’essence du témoignage repose sur de nouvelles retranscriptions de dialogues avec des chercheurs triés sur le volet.
 A cela, Alain Jacquemart associe cette fois-ci, après avoir retracé la biographie de Bernard dans le premier livre, des réflexions et non une exégèse, sur des thèmes débusqués par Bernard depuis les dix ans qu’ils se connaissent.
 J’ai dis dans la recension de « Tout par Amour » comme ce livre m’avait littéralement retourné : Bernard parle en effet avec une telle franchise, une telle évidence, allant droit au but, que cela retourne évidemment car il parle comme personne n’avait je crois, parlé jusqu’ici de cette réalisation intime et immanente.
 Surtout : il parle de son expérience : Bernard ne va pas vous blouser avec des théories pompeuses, intellectuelles (bien qu’il en ait, du savoir ! et du savoir-faire qui plus est !), élitistes. Bernard Harmand ne parle que de ce qu’il connait. Donc de ce qu’il a expérimenté.

 Il va vous falloir de bonnes épaules pour aborder ce livre. Autant « Tout par Amour » impressionnait par le vécu de ce Réalisé-Vivant, et était complété par des questions-réponses déjà bouleversantes, autant « Vous n’êtes pas ce que vous croyez être » met l’accent sur d’autres droite-gauche qui laissent pantois de par leur force ! Et K.O. debout !
 Les 235 premières pages laissent la place à Bernard, puis Alain Jacquemart prend la parole et développe certaines problématiques actuelles en matière de spiritualité – et il bat en brèche parfois férocement bien des « acquis » de nombre de chercheurs et de guru auto-proclamés au sujet de l’éveil et de la réalisation, mais aussi de notions très en vogues. Il n’y va pas avec le dos de la cuillère, manquant parfois d’amour et de bienveillance dont sait faire preuve Bernard. mais notons qu’Alain Jacquemart, tout comme Bernard, ne sont pas des donneurs de leçons, mais de redresseurs de torts !
 Le message passe d’autant plus fortement que ni Bernard, ni Alain ne se prennent pour des personnes importantes. Le premier témoigne – et encore, c’est parce que le second a bien voulu rassemblé les échanges entre chercheurs et Bernard ! – tandis que le second donne sa matière à réflexion.

 « Vous n’êtes pas ce que vous croyez être » complète ainsi très bien « Tout par Amour ». Les deux sont la même face d’un seul Bernard Harmand – si tant est que celui-ci existe encore… Bernard parle-t-il vraiment ? Quel reste de Bernard discourt ? N’est-ce plus que l’Amour-Bonheur-Êtreté ?
 A plusieurs reprises, j’ai reposé le livre afin de digérer les points de vue de Bernard : j’avais l’impression de ne jamais avoir été aussi loin que lui dans ma vision de la Réalité, de la Vérité. A plusieurs reprises également, j’ai repris le livre et j’ai relu, comme pour bien être certain d’avoir bien lu ce que je venais de comprendre, de saisir. Et alors que j’écris ces lignes, je vous dis ceci : c’est le genre de livre – indestructible ! – qu’il va falloir relire à plusieurs reprises avant d’en saisir la profondeur réelle.
 Bien des passages m’ont donc frappé, tant chez Bernard que chez Alain. Bernard met des grands coups de rangers dans la fourmillière, et Alain dynamite ensuite pour faire table rase : quel plaisir !
 Repartez sur de nouvelles bases chers lecteurs, car vous n’êtes pas ce que vous croyez être ! Vous n’êtes qu’une croyance, une convention ! La Vérité est bien plus large, spacieuse, infinie, aimante, lumineuse, paisible, et béatitude !

 Je vous cite quelques passages de Bernard, mais j’aurai pu vous citer tout le livre…
1_ « Il n’existe pas de Vérité ultime : est bien ce que vous pensez être bien…est mal ce que vous pensez être mal. Il n’y a pas d’un côté ce qui est bien et d’un autre ce qui est mal. Ce que vous pensez être vrai…est vrai pour vous seulement ! Personne n’a la même conscience et donc chaque individu a sa propre interprétation de ce qu’il perçoit, conçoit, pense par rapport à ce qu’il est capable de comprendre lui-même sans le comparer à ce que pensent, conçoivent ou perçoivent les autres…
La conscience est toujours individuelle, il ‘existe pas de conscience universelle« .

2_ « …car, en fait, la Vraie Pratique, la Seule, la plus naturelle, parce qu’elle s’impose d’elle-même, si l’on arrête un instant de vouloir tout régenter : C’est tout simplement la vie de tous les jours, mais vécue dans la conscience de l’instant présent animée d’un intense désir de vouloir fusionner en ce qui est pressenti au plus profond de notre Coeur et qui a, justement déclenché cette fameuse recherche« .

3_ « Le passionné, encore une fois, il a son but, c’est l’écran à atteindre au bout. Il ne va se détacher de rien, il va aimer par-dessus tout le but qu’il veut atteindre peut-on dire ».

Alain :

1_ « Rappelons que comme le disent Ramana et Bernard : la Réalisation n’est en aucun cas un concept intellectuel, un état auquel on accède, mais que c’est un bouleversement radical qui est au-delà des trois états : veille, rêve et sommeil profond.« 

2_ « Il y a unité entre celui qui cherche et ce qui est cherché. J’emploie donc le mot « guru » dans le sens très strict « d’Être Réalisé ». Il y a de fait beaucoup de Maîtres et très peu de Gurus. Le Guru (l’Être Réalisé) est celui qui est totalement et définitivement établi dans l’Amour, le Bonheur et l’Êtreté comme le dit (et le prouve) souvent Bernard. Il ajoute d’ailleurs que l’Être Réalisé n’a plus aucune identification avec la personne physique qu’il a cru être depuis longtemps. Il a de ce fait une vision unifiée de l’ensemble de la manifestation, sans aucune échelle de valeurs« .

 Voici, absolument, un des meilleurs livres que je n’ai jamais lu : il est donc dans mon TOP20. Il est au-delà de toute étiquette.

 Bonne lecture !! N’oubliez pas de lire aussi « Tout par Amour » !

Zui Ho.

Alain Jacquemart. Bernard Harmand. Témoignage. Réalisation. Sat-Chit-Ananda. TOP20. Ouvrage de référence. Les Deux Océans. Réalisé-Vivant. Non-Dualité. Questions-réponses. Explosif !

Publicités

Un commentaire sur “Alain JACQUEMART – Vous n’êtes pas ce que vous croyez être : réalisez votre véritable nature

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :