Lama Cheuky Sèngué (François JACQUEMART) – Petite encyclopédie des Divinités et Symboles du bouddhisme tibétain

Lama Cheuky Sèngué (François JACQUEMART) – Petite encyclopédie des Divinités et Symboles du bouddhisme tibétain. Claire Lumière. 2014. 544 pages. 49euros.

http://www.clairelumiere.com/index.php?avis=0&livre_id=40&mode=0&module=livre

petite encyclopédie des Divinités et Symboles du bouddhisme tibétain

Editeur : « Nouvelle édition. Le monde des divinités et des symboles du bouddhisme tibétain est tout autant fascinant que mystérieux. Le présent ouvrage, unique au monde dans sa conception et sa réalisation, apporte dans ce domaine une contribution qui rendra d’immenses services. Sans prétendre être exhaustif, il rassemble plus de 500 divinités et symboles, offrant une quantité d’informations et d’illustrations bien difficiles à trouver ailleurs.
Treize grands chapitres le composent :
• symbolisme général et attributs,
• bouddhas,
• bodhisattvas,
• yidams,
• divinités féminines,
• Padmasambhava,
• protecteurs et yidams irrités,
• divinités du bardo,
• mandalas,
• divinités locales,
• moudras et postures,
• cosmologie,
• symboles culturels.
Chaque chapitre contient une introduction situant le sujet. Puis les symboles ou les divinités sont abordés en détail et illustrés de peintures traditionnelles, extraites de leur fond décoratif pour être parfaitement lisibles. Une fabuleuse galerie en couleurs ! Le lecteur dispose ainsi d’une mine de renseignements d’une grande richesse et facile à consulter. A noter que l’auteur ne se contente pas de décrire les divinités et d’expliquer leur signification, il rapporte aussi de nombreuses anecdotes qui leur sont liées, donnant une tournure vivante à ce qui aurait pu n’être qu’austère. Un livre qui n’a son équivalent dans aucune autre langue, maintenant enrichi par une illustration à 90 % en couleurs ! »

*** Mon Avis ***

L’encyclopédie incontournable pour comprendre le monde imagé et symbolique du bouddhisme tibétain !

 

 Les éditions Claire Lumière sont réputées pour la qualité de leurs publications. Cette encyclopédie absolument magnifique le prouve bien ! Je suis extrêmement fier de pouvoir vous faire part de ce joyau littéraire !
 L’ouvrage gros de 420 illustrations, à 90% en couleur, est à tomber par terre, et comme il est bien noté sur la quatrième de couverture, c’est « un livre qui n’a son équivalent dans aucune autre langue ».
 Il n’existe pas des milliers de livres de ce type. Et il ne faut pas être gueshé pour se rendre compte comme cette « petite » encyclopédie est fabuleuse en tous points ! D’abord éditée il y a 20 ans, elle a été remise à neuf et colorisée !

 Depuis le temps que je m’intéresse au bouddhisme, je dois avouer que l’aspect « déités, déesses, yidam » et très illustré du bouddhisme tibétain, ne m’engageait pas à en savoir plus à leur sujet : je ne comprenais pas pourquoi tout cet univers – qui vient de plus du tantrisme indien. Était-ce déjà ainsi du temps du Bouddha ?
 Mais en lisant cette encyclopédie (« elle est petite car elle n’est pas exhaustive » ! à quand la version complète ahah !?), mes yeux se sont ouverts, et j’ai appris une quantité phénoménale de choses non seulement sur les déités en question, mais aussi tout ce qui s’y associe : métaphysique, symbolisme, bouddhisme évidemment, Histoire et anecdotes, et tant d’autres choses !
 Moi qui lisait l’Encyclopédie en 24 volumes dès 10 ans, j’ai retrouvé le même goût d’apprendre en lisant, en parcourant cette encyclopédie. Ce livre regorge d’informations !

 C’est également le genre de livres sur lequel on peut revenir… tout du long de sa vie, de sa pratique et je crois, même si l’on ne suit pas la tradition tibétaine, que l’on y trouvera des éléments de sagesse et des enseignements pour sa propre pratique, car c’est avant tout une encyclopédie bouddhiste : le côté ésotérique, secret, mystérieux et tantrique du bouddhisme tibétain, s’il est éloigné de votre voie et votre pratique, n’est toutefois pas à rejeter – car il y a toujours à apprendre, et le subconscient, s’il existe, travaillera pour vous ce que vous aurez lu entre les lignes.
 Il faut admettre que l’esprit rationnel, cartésien, logique d’une grande partie d’entre nous qui sommes « désenchantés » n’est guère ouvert à cet imaginaire bouddhiste. Nous sommes sceptiques et même moqueurs. Notre ego est gonflé, trop pour croire aux « fadaises » tibétaines ! Néanmoins, plus les années passent, plus je pense que cette imperméabilité envers l’invisible que nous avons développé n’est pas une très bonne chose… dans cet âge du Kali-Yuga.
 L’imaginaire tibétain (qui a son pendant dans le bouddhisme japonais) est peut-être en voie d’extinction.

 Comme l’écrit l’auteur, cet ouvrage est donc destiné aux « désenchantés », mais aussi aux pratiquants « à la foi de charbonnier ». Entre les deux camps, les curieux, comme moi, y trouveront également de quoi régaler leur esprit. Malgré son épaisseur digne d’un pavé du Paris-Roubaix, l’auteur déclare que son encyclopédie contient ce qu’il faut pour comprendre le système iconographique tibétain : oui, mais bien plus encore !
 Je suis surpris que l’on puisse en savoir autant sur un tel sujet – et Lama Cheuky Sèngué a par ailleurs écrit pléthore de livres ! – mais tout cela « coule de source » : l’ouvrage se lit ainsi très facilement (j’ai pas dit rapidement !).

 Parlons des divinités :
 « Les divinités sont donc à la fois l’expression de la compassion des bouddhas, bénéfique pour ceux qui progressent sur la voie, et une manifestation de la dynamique lumineuse de notre propre esprit, qui se révèle dans sa pureté et sa liberté au terme de la voie. Elles sont un moyen autant qu’une réalité. En tant que soutien apporté au pratiquant par les bouddhas, les divinités deviennent «efficaces» par le biais d’un processus incluant trois étapes : l’initiation, la méditation et les accomplissements ».
 Les divinités tiennent leur existence d’un tantra qui leur est propre, et ont chacune une individualité, une syllabe-germe et un mantra associés. La pratique des divinités purifie le pratiquant, dont il est attendu qu’il se dévoue à la divinité et au guru, et attende d’eux des bénédictions. La pratique des divinités demande également une intégration religieuse et réelle des divinités et du lama/guru dans le quotidien (c’est ainsi que le vivent les tibétains !).
 Cette « petite encyclopédie des Divinités et Symboles du bouddhisme tibétain » comporte ainsi de nombreuses représentations de Bouddhas, bodhisattvas, yidams, dakinis, protecteurs qui ont chacun leur fiche descriptive. Les images sont évidemment très belles, et bien des déités représentées sont surprenantes !

 Qu’ajouter de plus, si ce n’est que je place cette « petite encyclopédie des Divinités et Symboles du bouddhisme tibétain » dans mon TOP 20 et les ouvrages de référence.

 Merci Claire Lumière ! Merci Lama Cheuky Sèngué !

 Bonne lecture !

Zui Ho.

NB : un entretien avec l’un des graphistes-artistes du livre devait accompagné cette recension, mais il a annulé à mon plus grand regret.

François Jacquemart. Claire Lumière. Encyclopédie. Divinités bouddhiques. Déités, déesses, dakinis, yidam. Pratique des divinités. Génération des divinités. Illustrations. Image bouddhiste. Livre Bouddhiste. Livre Bouddhisme. Mythologie bouddhiste. Iconographie. Métaphysique. Symbolisme bouddhique. Bouddhisme tibétain. Bouddhisme tantrique. Vajrayana. Tantra. Mantra. Panthéon tibétain. TOP 20. Ouvrage de référence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :