La maladie de l’argent

La maladie de l’argent, 17/04/2018.

L’argent m’angoisse. Il me rend malade. M’empêche de manger quand je pense à cette pourriture. L’argent me traumatise, comprenez-le bien. Je ne sais pas quoi en faire, même si j’aimerais savoir qu’en faire. Je veux dire : si on gère bien son argent, on peut bien vivre, faire des projets, se payer des vacances, voyager, avoir une maison à soi décorée joliment. J’aimerai bien vivre très aisément – pour ne pas avoir à penser…à l’argent ! Etre un bon bourgeois français – « un bon français » ! Parfois, je vis au-dessus « de mes moyens » (financiers…).

Malheureusement, j’ai eu une enfance de merde et une adolescence qui ne fut pas mieux. Je n’ai jamais appris à faire confiance à l’argent et encore moins aux banques, et mes parents, qui ne savaient pas gérer, ne m’ont évidemment pas appris à gérer. Je suis comme dans une voiture en marche – car les banques, le travail, etc ne vont pas attendre que vous sachiez faire – et je ne sais pas conduire : et ça va vite, certains roulent comme des malades en plus. Résultat ? Je suis devenu moi aussi un malade.

Enfant, je vivais dans la peur de l’argent car il n’y en avait jamais : nous étions « toujours dans le rouge ». On manquait de tout. On mangeait tout juste. On s’habillait tout juste et notre maison était un taudis. L’insécurité était la seule chose sûre dans notre misère quotidienne.

L’argent et la banque, sont deux bourreaux, qui ne connaissent que le vol légalisé de votre argent, et la punition si vous ne leur obéissez pas. Vous êtes aussitôt jugé comme mauvais, comme pécheur si vous ne savez pas gérer l’argent que la banque met à votre disposition (car ne croyez jamais que leur argent est le vôtre, c’est faux!). Nous vivons donc pour l’argent et les banques. On survit même car qu’importe notre situation, il nous faut de l’argent, car il est l’intermédiaire indispensable aux achats, à la consommation, que ce soit payer son loyer, ses factures, sa voiture – un autre gouffre financier – ses fringues, et donc, sans argent, c’est la rue, la mort sociale, la mort tout court. Qui court après est donc sérieusement accro. L’argent est un intoxiquant, une drogue dure. L’objet magique qui va permettre de réaliser ses petits rêves à la con, car on ne peut vivre pleinement sans lui. On ne peut même pas vivre sobrement. On sera TOUJOURS dépendant de l’argent.

L’argent m’a dézingué le cerveau. Il m’angoisse, je le répète. Le toucher, le manipuler, le voir sur un écran d’ordinateur ou sur celui du DAB ou encore sur du papier, m’angoisse terriblement. Bizarrement, plus on en a, plus on en manque, et qui en a peu, se satisfait en fin de compte du peu d’argent en sa possession – juste de quoi survivre – et « c’est Byzance » dès qu’il a 100euros de trop subitement. C’est donc bien normal, quand on en a été privé – à moins de développer d’autres formes de psychoses – de craquer le sac de temps en temps, car on se prive, on se prive, on se prive pour ne pas en manquer, pour en avoir un peu d’avance « au cas où » ; on se met la pression pour le Dieu Argent.

Tenir ses comptes au jour le jour, c’est le culte ultime offert à ce dieu. C’est aussi la marque d’une réelle paranoïa. C’est aussi un signe exemplaire d’une soumission folle à ce moyen de paiement, à qui vous avez offert votre âme. Je ne veux pas vivre en esclave de l’argent, l’étant déjà du travail qui me permet d’en gagner et ainsi, de perdre ma vie idiotement alors que ce n’est pas ça, la vie. L’argent n’achète pas tout. Le travail ne fait pas tout, ne mène pas à tout. Travailler pour gagner de l’argent, se priver pour pouvoir réaliser certains trucs grâce à cet argent mis de côté, n’est pas sans conséquences sur l’esprit de ces avares.

Donc, j’aimerais savoir faire plein de choses pour gérer l’argent, et ma vie. Devenir comme tout le monde. Mais ne m’en veuillez pas : j’ai un handicap. C’est pas facile. J’ai une « phobie fiduciaire ». J’aimerai qu’on m’apprenne, qu’on soit doux avec moi, que l’on comprenne mes peurs, mes angoisses, mes paralysies.

Perspectives

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :